homegijcnetworknewsdirectoryeventsresourcescontactfren
 


Le travail en commun des journalistes d'investigation à l'échelle internationale existe depuis toujours. Ceux qui l'ont pratiqué ont pu apprécier le gain de temps, l'efficacité et la crédibilité acquise lors de ces partages de compétences. Sous la pression conjuguée de la mondialisation et de l'explosion des moyens de communication et de recherche, l'investigation en journalisme fait face à de nouveaux enjeux et de nouvelles perspectives.

En mai 2003, près de 400 journalistes d'investigation venus du monde entier ont tenu leurseconde conférence globale à Copenhague. Pour la première fois à cette échelle, ces journalistes ont pu confronter leurs méthodes, leurs problèmes, leurs défis. L'apport des journalistes venus des pays nordiques et des Etats-Unis, mieux organisés et au bénéfice d'une organisation en réseau depuis de longues années, a considérablement enrichi les débats. Les ateliers qui se sont tenus pendant quatre jours ont permis un échange de très haute qualité focalisé sur le "need to know" plutôt que sur le "nice to know". Dans un esprit de transparence et de passion pour notre métier, les échanges professionnels, puis plus informels, pratiqués lors de ces quatre jours ont débouché sur la certitude qu'il fallait prolonger cette expérience.

Le 4 mai 2003 était créé le réseau mondial des journalistes d'investigation, dont les membres fondateurs sont constitués de 35 organisations nationales, auxquels s'ajoutent les groupes de travail nationaux. Les objectifs du réseau ont ainsi été décidés :

  1. Organisation et promotion de conférences régionales et internationales et d'ateliers.
  2. Assistance dans la formation et la formation continue des organisations de journalistes et du journalisme assisté par ordinateur dans tous les pays.
  3. Soutenir et promouvoir les méthodes professionnelles du journalisme d'investigation et du journalisme assisté par ordinateur.
  4. Soutenir et encourager les efforts visant à garantir le libre accès aux documents et données publics dans tous les pays.
  5. Mettre à disposition des ressources et des mises en réseau aux membres du réseau et aux journalistes d'investigation.

Seules les organisations sans but lucratif peuvent être membres du réseau. Le réseau mondial dispose d'un comité de pilotage, composé d'un représentant par organisation. Il vise le consensus. Il ne prend aucune position politique ou religieuse, il encourage et coordonne les échanges. Il ne pratique pas lui même les investigations. Le siège administratif du réseau est hébergé en Europe par le "Danish Institute for Computer Assisted Reporting" (DICAR) et aux Etats-Unis par le "Investigative Reporters and Editors" (IRE).

A la suite de la Conférence de Copenhague, un groupe de travail s'est lancé en Suisse, sous l'impulsion d'une dizaine de journalistes de Suisse francophone et alémanique. Ce portail internet est la première initiative mis sur pied par le réseau suisse, soutenu par la Télévision suisse romande, Ringier et le Centre romand de formation des journalistes.

La vocation de ce réseau est de faciliter le contact avec le réseau mondial, à travers en particulier le répertoire des journalistes d'investigation. Ce répertoire doit permettre aux journalistes étrangers de trouver rapidement un confrère en Suisse avec lequel ils puissent travailler. Quant aux journalistes d'investigation suisses, il trouveront sur notre portail des ressources et des liens qui devraient les aider à accéder rapidement et facilement au réseau mondial. Nous vous encourageons à signaler liens et ressources qui pourraient enrichir cet espace professionnel.

Le réseau suisse des journalistes d'investigation est à leur service et il est voué à s'élargir, au gré des inscriptions au répertoire. Il vise également à réunir une fois par année les membres du réseau et à partager les objectifs du réseau mondial. Il travaille dans la transparence et la mise en commun des compétences. Le réseau suisse est ouvert à tous les journalistes porteurs d'une carte de presse, et qui estiment posséder une compétence thématique particulière, profitable à nos confrères étrangers.





En rejoignant le réseau suisse des journalistes d'investigation, vous faites connaître vos compétences et votre travail aux membres du réseau mondial. Il vous suffit d'être porteur d'une carte de presse - de préférence suisse - et d'avoir traité pour votre média un domaine ou un sujet précis, et sur lesquels vous avez développé une compétence utile. L'inscription au répertoire est gratuite.
Inscrivez-vous maintenant






Devenez un sponsor du réseau!